Education et égalité des chances

Notre priorité est double : promouvoir l’école “nouvelle génération” avec plus de services pour les élèves et plus de libertés pour les familles ; mieux reconnaître la condition enseignante.

Notre pays investit massivement dans son école (60 milliards d’euros soit 28% du budget de l’Etat) et nous avons raison car l’école est le fondement de notre pacte républicain. Malgré ces efforts, les résultats ne sont pas toujours au rendezvous : 15% des élèves entrant au collège ont de graves lacunes dans la maîtrise de la lecture, de l’écriture et du calcul. L’école n’est pas qu’une question de moyens : avec la baisse du nombre d’élèves dans les collèges et les lycées (145 000 élèves en moins ces trois dernières années), il est logique que le nombre de professeurs diminue (11 200départs à la retraite n’ont pas été renouvelés en 2007, et 13 500 en 2008). Grâce à ces nouvelles marges de manoeuvre, nous avons engagé les réformes de structure dont l’école a besoin :

• plus de services pour assurer la réussite de tous les élèves : nouveaux programmes recentrés sur les fondamentaux, stages de remise à niveau pour les CM1 et CM2, stages d’anglais gratuits proposés aux lycéens depuis février 2009.

• plus de libertés pour les familles à travers l’assouplissement de la carte scolaire (le nombre d’élèves boursiers ayant obtenu l’affectation souhaitée a augmenté de 30%), droit à l’accueil des enfants dans les écoles en cas de grève…

• plus de pouvoir d’achat pour les enseignants à travers un effort inédit de 410 millions d’euros pour les enseignants (soit une prime annuelle d’entrée dans le métier de 1 500 euros et une augmentation de 500 euros par an de la rémunération d’un enseignant qui effectue 3 heures supplémentaires par semaine).

Autonomie, rénovation des campus, réussite pour tous : la réforme des universités en marche

• Un effort budgétaire sans précédent : hausse de 50% du budget des universités (soit un investissement de 10 000 euros par an et par étudiant contre 7000 euros auparavant).

• Des objectifs ambitieux : rénovation des locaux avec l’opération Campus (5 milliards d’euros), compétences élargies des universités, meilleure orientation et ouverture de la licence sur le monde professionnel.

• Une vraie justice sociale : revalorisation des bourses de 5%, prêts bancaires sans caution, 12 000 constructions et réhabilitations de logements étudiants par an, amélioration de la situation des jeunes chercheurs.

Logement

Au-delà de l’effort majeur consenti pour la construction de logements (plus de 450 000 logements autorisés à la construction en 2010), la majorité parlementaire a concentré ses efforts sur :

• l’accès au logement :mise en oeuvre du droit au logement opposable (DALO), garantie universelle des risques locatifs (GRL), réduction du dépôt de garantie à un mois, généralisation du tiers payant pour les aides au logement, indexation des loyers sur le seul indice des prix à la consommation, revalorisation des aides au logement, lancement d’un service public de l’hébergement et de l’accès au logement…

• l’accession à la propriété : plusieurs mesures ont été prises pour favoriser l’accession à la propriété, telles que la déductibilité des intérêts d’emprunt,

le renforcement du prêt à taux zéro, le développement de la location-accession

à la propriété, ainsi que la réduction d’impôt « Scellier » pour ceux qui souhaitent investir dans un logement neuf pour le louer.

• la préservation du niveau de vie des locataires : poursuite du programme national de rénovation urbaine, programme pluriannuel de rénovation des quartiers anciens dégradés, vente des maisons à 15 euros par jour pour les primo-accédants, abaissement du seuil de revenu pour l’accession à un logement social pour favoriser les familles réellement modestes, lutte contre les marchands de sommeil…

Culture : de nouvelles voies ont été ouvertes

Nous avons ouvert le débat sur le juste équilibre entre liberté individuelle et protection des droits d’auteurs. Nous avons pris des mesures pour favoriser l’accès à la culture : démocratisation (développement de l’éducation culturelle et artistique) ; accès facilité aux archives publiques ; partenariat rénové entre l’Etat, les collectivités locales et les acteurs du spectacle vivant (Entretiens de Valois).

Nous avons aussi généralisé et rendu obligatoire l’équipement numérique des salles de cinéma, afin de protéger les petites salles (notamment en zones rurales), d’assurer un maillage territorial complet et de garantir la diversité de l’offre culturelle. Enfin, nous avons engagé une vaste réforme de l’audiovisuel public visant à garantir son financement et une télévision publique de qualité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s