Les travailleurs indépendants malmenés par la loi de finances 2013

 
Constatant l’augmentation massive des prélèvements et cotisations imposée aux travailleurs indépendants, dans le cadre des budgets présentés par le gouvernement pour 2013, et considérant l’atonie de la presse nationale sur ce sujet, je suis personnellement intervenu afin de dénoncer cette injustice.
 
C’est ainsi qu’avec mes collègues de la Droite sociale-UMP, j’ai déposé des amendements à l’Assemblée nationale afin de revenir sur les mesures proposées (déplafonnement des cotisations maladie, suppression de l’abattement de 10% pour frais professionnel applicable aux gérants majoritaires et paiement de cotisations sociales sur les dividendes versés), et que j’ai notamment dénoncé la mesure concernant la limitation de la déduction des indemnités kilométriques.
 
 Dernier élément en date, alors qu’ils sont pleinement concernés par les hausses d’impôts pour 2013, les travailleurs indépendants qui n’ont pas de salariés sont tout simplement écartés du pacte de compétitivité mis en place par le gouvernement.
 
J’entends continuer à m’opposer à ce que je considère comme un matraquage fiscal.