Avenir de la Métropole francilienne

Jacques Kossowski et le bureau de Paris Métropole reçus par le Premier ministre.

Jacques KOSSOWSKI, député-maire UMP de Courbevoie, se félicite d’avoir été reçu hier soir au sein d’une délégation de Paris Métropole par le Premier ministre Jean-Marc AYRAULT.

Cette importante rencontre s’inscrivait dans le processus préparatoire à la future loi sur la décentralisation voulue par le Gouvernement. En effet, le territoire d’Ile-de-France est concerné au premier chef par cette réforme puisqu’un chapitre sera consacré à la gouvernance de la métropole francilienne.

Dans ce cadre, le député-maire de Courbevoie défend l’idée directrice d’une « métropole solidaire et attractive ». Il est nécessaire d’engager cette évolution sur un « socle commun de valeurs et d’objectifs clés », notamment par le biais de Paris Métropole.

 

La mise en œuvre de ce socle commun passe par un certain nombre d’actions :

▶ Optimiser et la finaliser la carte intercommunale pour l’Ile-de-France

▶ Faire du périmètre de Paris Métropole une étape de base à la construction d’une instance de gouvernance métropolitaine et prévoir son ouverture aux intercommunalités situées au-delà de ce périmètre et dans la limite de l’ère urbaine.

▶ Instaurer une gouvernance coopérative et efficace en favorisant une action coordonnée et mutualisée des territoires qui structurent la métropole.

▶ Passer d’une logique de couronnes à une « logique de pluricentralité » avec une articulation entre elles des intercommunalités territorialement pertinentes.

▶ Intégrer des impératifs majeurs (solidarité financière, lutte contre la crise du logement, rayonnement de la métropole, nouvelle croissance durable, transition énergétique)

 

Durant la réunion, Jacques Kossowski a tenu à souligner que « la péréquation seule ne résoudrait pas les inégalités en Ile-de-France. La création de nouvelles polarités d’activités et d’emplois devrait tirer la métropole et tous ses habitants vers le haut. C’est avec une nouvelle croissance durable que doit se forger une communauté de destin, solidaire et ambitieuse, à l’échelle de toute la métropole-capitale ».

« La préparation et la discussion de la prochaine loi de la décentralisation peuvent être l’occasion, si les acteurs franciliens y apportent une contribution commune et non-partisane, de donner corps à un extraordinaire projet qu’est la création d’une grande métropole en Ile-de-France ».

​Courbevoie, le jeudi 20 décembre 2012