Menace sur la politique familiale ?

Le rapporteur du budget de la Sécurité sociale, le Député socialiste Gérard Bapt, vient de proposer de diviser par deux les allocations de certains ménages ainsi que de fixer un plafond pour pouvoir bénéficier du complément mode de garde.

Seraient notamment concernés les couples avec deux enfants gagnant 53 000 euros par an.

Ainsi, les couples touchant à deux 4416 euros par mois sont considérés comme des « privilégiés » ou des « riches » par la Gauche.

Ce dispositif frapperait surtout les familles d’Ile-de-France où les salaires sont plus élevés que dans le reste de la France (hors grandes métropoles). Cette « richesse » est purement relative car le coût de la vie y est beaucoup plus élevé notamment en matière de logement, d’alimentation, les deux principaux postes de dépenses. M. Bapt connait-il le prix réel d’un loyer à Paris ou dans sa couronne pour loger une famille avec deux enfants ?

La classe moyenne supérieure est donc clairement visée par la majorité socialiste. Une fois encore, c’est à elle que la gauche va s’en prendre pour colmater les déficits.

C’est aussi la politique familiale que beaucoup de pays européens – dont l’Allemagne – nous envient qui est attaquée. En effet, c’est cette politique qui permet à la France d’avoir un taux de natalité les plus élevés de l’UE et une féminisation accrue de l’emploi.

Une mobilisation de l’Opposition contre le Gouvernement est plus que jamais nécessaire afin qu’il renonce à ce projet.