Le respect de l’Ordre Républicain : La politique du deux poids, deux mesures du Ministre de l’Intérieur

Il y a quelques semaines, alors que se déroulaient pacifiquement des rassemblements de familles avec des enfants contre la loi sur le « mariage pour tous », le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls et le Préfet de Police de Paris ont déployé de forts contingents de CRS et de gendarmes dans divers arrondissements parisiens.

Les Pouvoirs publics n’ont pas hésité à ordonner l’usage de la force et à mettre en garde à vue des jeunes dont le principal tort était de participer à des veillées de protestation.

Or dans la soirée du 13 mai dernier, des hordes d’individus ont envahi le quartier du Trocadéro, puis celui des Champs-Elysées, pour se livrer à des pillages et à des destructions de biens.

Ces actes ont notamment été commis par des bandes de voyous venant des  banlieues. Bilan de cette soirée « festive » : trente blessés, de très gros dégâts matériels, des vols, 36 gardes à vue et seulement 12 comparutions immédiates… Résultat peu étonnant quand on sait que les forces de l’ordre avaient reçu pour consigne de se faire discrètes pour « ne pas provoquer »!

Il est grand temps que le Ministre de l’Intérieur se consacre à sa mission essentielle : celle d’assurer la sécurité de nos compatriotes.