Commission du Développement Durable du mercredi 2 octobre 2013

Table ronde sur la gestion des matières et déchets radioactifs avec la participation de Mme Marie-Claude Dupuis, directrice générale de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, M. Pierre-Franck Chevet, président de l’Autorité de sûreté nucléaire, M. Charles-Antoine Louët, sous-directeur de l’industrie nucléaire (direction générale de l’énergie et du climat), M. Sylvain Granger, directeur de la division du combustible nucléaire (EDF) et M. Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire (Greenpeace France)

M. Jacques Kossowski. Nous parlons ce matin de la gestion des matières et des déchets radioactifs, mais nous oublions les hommes.

Souvenez-vous : fin août, dans le cadre d’une opération de tri de déchets radioactifs sur un chantier de démantèlement des installations nucléaires de Grenoble, un employé a été potentiellement exposé à une dose inhabituelle de radiations. Si les contrôles radiologiques effectués immédiatement par le CEA n’ont pas révélé de contamination, l’analyse effectuée par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire à l’aide d’un dosimètre passif a révélé un dépassement de l’une des limites réglementaires.

À la suite de cet incident, je voudrais savoir si les personnels d’intervention dans les zones à risque sont suffisamment formés, s’ils disposent de tous les matériels nécessaires à leur protection et si les procédures d’intervention sont suffisamment sécurisées. Les entreprises concernées par la gestion des déchets et matières nucléaires font-elles l’objet de contrôles réguliers et approfondis de la part des autorités publiques ?

Table ronde sur la gestion des matières et déchets radioactifs

M. Pierre-Franck Chevet. En ce qui concerne la radioprotection, après l’incident survenu au CEA à la fin du mois d’août, nous nous sommes interrogés en effet sur les conditions de travail des employés. Nous n’avons pas pris connaissance des circonstances exactes de l’accident, mais nous savons qu’il s’est passé sur une installation en démantèlement. Cet incident doit nous rappeler que les opérations de démantèlement, qui consistent à découper des matériaux radioactifs, ne sont pas neutres et qu’elles constituent un enjeu de sûreté. Elles doivent être préparées correctement, conformément aux procédures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s