Après les municipales : quelle ligne politique pour François Hollande ?

A la suite de la cinglante défaite de la Gauche aux élections municipales, et plus particulièrement celle du Parti socialiste, le Président de la République a décidé de remanier son Gouvernement.

Jean-Marc Ayrault congédié, il revient désormais à Manuel Valls la lourde tâche de conduire une « nouvelle politique » tenant compte du message-sanction infligé par les Français, électeurs ou abstentionnistes.

Or, une contradiction est en train d’apparaitre au grand jour. En effet, François Hollande avait été élu sur un programme de gauche développé notamment lors de son discours du Bourget. « Mon adversaire, c’est le monde de la Finance » disait-il tout en s’en prenant aussi à ces Français « privilégiés arrogants et cupides ». Ses électeurs l’ont cru et plus grande est leur désillusion. La réalité économique s’est imposée violemment notamment avec l’augmentation continue du chômage et des déficits. Le Président a dû modifier sa ligne politique en l’orientant vers la social-démocratie, en réhabilitant notamment le monde de l’entreprise, seul créateur de richesses et d’emploi. De là est né l’idée du « Pacte de responsabilité ».

Dans ce contexte, les électeurs ayant voté en 2012 pour le candidat Hollande se sont légitimement sentis trahis. Ils ont pour la plupart déserté les urnes, certains ont voté pour l’opposition UMP ou le Front national. Ce fut une Bérézina électorale.

En choisissant Manuel Valls à Matignon, François Hollande espère encore pouvoir rétablir la situation à son avantage. Et pourtant, il adresse un nouveau message contradictoire. Il compte remobiliser son électorat naturel avec l’homme qui est le moins à gauche au Parti socialiste. Il est certain que le nouveau Premier ministre va devoir imposer le Pacte de responsabilité à des parlementaires socialistes et verts rétifs ne rêvant que d’un coup de barre à gauche. Le moteur à explosion est désormais en marche dans la majorité…

Cette situation catastrophique n’est que le résultat d’une victoire présidentielle bâtie sur une fausse ligne politique. Le Président – et malheureusement notre pays – paie aujourd’hui le prix fort de ce « malentendu » et ce n’est que le début…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s