Jacques Kossowski interroge M. Frédéric Gagey, PDG d’Air France sur l’intérêt d’une filière française de bio-kérosène pour les avions commerciaux.

Avion

15 juillet 2015

M. Jacques Kossowski. Mme Ségolène Royal, ministre de l’environnement, a annoncé lors du Salon du Bourget la création d’une mission chargée de lancer une filière française du bio-kérosène, de manière à réduire les émissions de gaz à effet de serre produites par les aéronefs. Le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) s’est engagé à soutenir l’objectif de la Commission européenne d’une production de 2 millions de tonnes de bio-carburants aéronautiques en 2020 et le groupe Air France a dit son intention de promouvoir la création d’une filière pour l’aviation en France et aux Pays-Bas. Mais le modèle économique permettant de généraliser l’utilisation les carburants renouvelables dans l’aéronautique n’est pas encore trouvé : ainsi, le bio-carburant utilisé par Air France dans un vol hebdomadaire coûte quatre fois plus cher que le kérosène classique. Quel est votre point de vue à ce sujet ?

M. Frédéric Gagey. Air France s’est engagée à réduire ses émissions de CO2 et de NOx de 20 % d’ici 2020. L’industrie aéronautique a déjà réalisé d’immenses progrès par rapport au passé ; il en est résulté la baisse de 40 % des émissions. Deux moyens jouent : les progrès techniques dans la conception des moteurs et des coques, avec 15 % d’émissions en moins à chaque nouvelle génération d’aéronef ; de nouveaux modes de fabrication du carburant. Le projet le plus prometteur consiste à faire entrer dans la composition du kérosène JET-A1 du carburant issu soit de résidus de l’activité humaine, soit d’algues. Avec les algues, c’est un projet à 5 ou 10 ans. Pour témoigner de notre engagement, nous expérimentons sur certains vols de la ligne Paris-Toulouse un carburant contenant 10 % de distillat de résidus de canne à sucre – il n’y a donc pas de conflit avec la production alimentaire. Pour l’instant, le prix de revient de cette fabrication artisanale est encore largement supérieur à celui du kérosène classique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s