Avenir de la ligne L du Transilien : Jacques KOSSOWSKI écrit à Guillaume PEPY, Président de la SNCF

 

Monsieur le Président, permettez-moi d’appeler votre attention sur la situation des usagers empruntant la ligne L du réseau Transilien.

Depuis des années, le taux de régularité des trains sur cette ligne est très médiocre. En 2015, seulement 83% des rames sont arrivées à l’heure, soit 11 points de moins que l’objectif inscrit dans le contrat signé entre le STIF et la SNCF. La vétusté d’un matériel âgé de plus de quarante ans est la principale cause des retards constatés.

Ligne L

Le contexte pourrait nettement s’améliorer si de nouveaux trains étaient rapidement mis en circulation. Or, il semble que soit étudiée, notamment par la SNCF Mobilités, la possibilité d’équiper en 2022 de matériels neufs la totalité de la Ligne E du RER pour ensuite transférer les anciennes rames sur la ligne L aux environs de 2023-2024. Si tel était le cas, ce serait renoncer aux prescriptions du Schéma directeur du matériel roulant établi par le STIF en 2009 précisant que les trains de la ligne L devaient être remplacés entièrement entre 2015 et 2018 par des rames de type « Francilien ». Ces dernières qui donnent satisfaction peuvent être encore produites dans des délais courts par une usine située à Valenciennes et ceci alors que le STIF dispose d’options de production ne nécessitant pas de longs appels d’offre.

Si le transfert de matériels du RER E sur la ligne L devait être retenu, il ne serait pas accepté par les usagers et leurs associations qui subissent depuis trop longtemps des complications dans leurs trajets quotidiens. Ils n’entendent plus être considérés comme des voyageurs de seconde zone. Je soutiens donc leur légitime demande de modernisation de la ligne L.

Aussi, il me serait agréable que vous me fassiez connaitre vos intentions concernant l’avenir de cette Ligne. Je compte sur votre appui déterminant pour que le renouvellement des trains soit désormais acté.

2 réflexions sur “Avenir de la ligne L du Transilien : Jacques KOSSOWSKI écrit à Guillaume PEPY, Président de la SNCF

  1. Tant mieux, d une part il est temps de remplacer les z6400(inox), d’autre part les mi2n(eole) seront plus que bienvenues sur la J pour remplacer les vb2n en 2023. Ce sera bien mieux que d’être serré dans des NATs, et tant pis si il faut attendre 3ans de plus, car le cas échéant ce sera repartit pour 40ans dans du matériel sous dimensionné…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s